Combien ont coûté les licenciés de l’ Opéra de Paris ?

Le 03/11/2014 par

Le montant des indemnités de départ des cadres de l’Opéra de Paris licenciés par Stéphane Lissner , le nouveau directeur, devrait être compris entre 1,8 million et 2,7 millions d’euros.

Combien ont coûté les licenciés de l’ Opéra de Paris ?

Entre l’Opéra Bastille, l’opéra Garnier, les ateliers Berthier et l’ école de danse, l’Opéra de Paris compte en tout 1 600 salariés.

Christophe Tardieu, actuel directeur général adjoint de l’Opéra de Paris, estime que cette situation est « relativement classique à chaque fin du mandat d’un directeur, qui entraîne le départ de proches collaborateurs ». Un avis que ne partagent pas certaines sources en interne : le “coût de la transition”, suite au désengagement de Gérard Mortier en 2009, n’a pas donné lieu à un tel gaspillage d’argent public.

Nicolas Joël, 61 ans, très affaibli par une attaque cérébrale en 2008, avait prit l’année suivante la succession de Gérard Mortier à l’Opéra de Paris. Le ministère de la Culture, sous Frédéric Mitterrand puis sous Aurélie Filippetti, fit comme si de rien n’était tout en rognant les subventions. L’annonce du remplacement de Nicolas Joël par Stéphane Lissner dès l’été 2014, un an avant l’échéance de son mandat, a été faite en septembre 2013. Ce remplacement avant l’échéance de son mandat a permis à Nicolas Joël de bénéficier de 500 000 euros d’indemnités

A peine arrivé à l’Opéra de Paris, Stéphane Lissner décide de licencier Laurent Hilaire, directeur du ballet, pour un coût de 200 000 euros. Même décision concernant Christophe Ghristi, directeur de la dramaturgie, pour environ 100 000 euros, et pour Patrick-Marie Aubert, chef de chœur avec 4 années d’ancienneté, qui devrait toucher près 170 000 euros. Élisabeth Pezzino, directrice de la programmation avec 20 ans d’ancienneté et proche de la retraite, devra elle aussi plier bagage, pour un coût de 200 000 euros. Dominique Legrand, directeur des relations sociales et des ressources humaines, partira quant à lui avec une enveloppe comprise entre 300 000 et 500 000 euros. Et la liste des licenciés de l’Opéra de Paris au prix fort est encore longue…

L’Opéra de Paris est également connu pour verser des primes plus que cocasses: prime d’applaudissements pour les musiciens afin de compenser la perte de temps qu’entraîne pour eux l’enthousiasme du public, prime pour les choristes si on leur demande de lever le petit doigt en plus de simplement chanter dans leur coin, etc…

Les subventions à l’Opéra Bastille s’élèveront à 95 millions d’euros l’année prochaine, pour un budget de 200 millions d’euros.

source: mediapart.fr

Commetaires

Sondage

Soutenez-vous la candidature de Paris pour les Jeux-Olympiques de 2024 ?

View Results

Loading ... Loading ...
25/04/2017

La dette de Paris s’envole : une bombe à retardement

D’après le budget de la ville pour 2017, le montant de la dett [...]
14/06/2016

La Cour régionale des comptes conteste les finances d’Anne Hidalgo

Dans le langage ampoulé qu’elle affectionne, la Cour régional [...]
19/01/2015

Anne Hidalgo veut créer un mémorial aux victimes de Charlie Hebdo

Anne Hidalgo souhaite créer un mémorial dédié aux victimes de [...]

Sur les réseaux sociaux