Les 8 premières mesures d’économie promises par Valérie Pécresse

Le 21/01/2016 par

À peine élue Présidente de la région Île-de-France, Valérie Pécresse vient de déclarer au Journal du Dimanche paru le 17 janvier 2016 « vouloir tout remettre à plat et faire la chasse au gaspi ».

Autant dire que la tâche qui l’attend s’annonce colossale ! Soyez certains que l’association « Contribuables Parisiens et Franciliens » va surveiller si ses premières mesures annoncées seront effectivement prises et tiendra informés ses membres au moyen de newsletters régulières.

Rappelons quelles sont ces 8 mesures.

1 – Économiser sur les énormes charges des locaux
Le Conseil Régional de l’Île-de-France ressemble actuellement à un invraisemblable puzzle : l’ensemble des 2 000 agents, des élus et de leurs collaborateurs sont répartis sur une quinzaine de sites, d’une surface totale de 64 000 m2 ! Parmi ces sites, on trouve 7 hôtels particuliers situés dans le 7e arrondissement (le plus cher de Paris !) et possédés en pleine propriété : cet ensemble immobilier représente une valeur de 250 millions d’euros !
Mais le Conseil Régional d’Île-de-France loue aussi des bureaux pour un montant de 25 millions d’euros par an !
Une sérieuse économie peut être réalisée en diminuant le nombre trop élevé de sites et en déménageant en banlieue.

2 – Réduire le parc de voitures de fonction
650 000 euros d’économies sont espérés en divisant par 3 le nombre de véhicules mis à la disposition des agents, des élus et de leurs collaborateurs.
3 – Supprimer le magazine régional
Cette publication, tirée à 3 500 000 exemplaires, représente une dépense de 15 millions d’euros sur la mandature.
4 – Baisser les frais de réception
Les groupes politiques et l’exécutif devront se serrer un peu la ceinture, afin de réaliser une économie de 600 000 euros.
5 –  Ne pas remplacer un fonctionnaire sur deux qui part à la retraite
Mais Valérie Pécresse ne donne aucune précision sur le nombre de départs envisagés sur la mandature, ni sur l’économie qui est attendue de cette décision.
6 – Geler toutes les subventions « non obligatoires »
L’association « Contribuables Parisiens et Franciliens » va analyser ce que sont les subventions dites « obligatoires » et celles qui ne le sont pas. Il faut savoir que la Région a distribué 535 millions de subventions en 2013, soit près de 20% de son budget !
Le Conseil Régional d’Île-de-France est, depuis de nombreuses années, très généreux en matière de subventions : certaines, en effet, ne concernent absolument pas les contribuables de la Région et peuvent même être totalement aberrantes comme, par exemple, la subvention donnée à la ville de Lima (Pérou) pour construire une piste cyclable ou celle attribuée à l’Institut des Métiers d’Antananarivo (Madagascar) !
   7 – Sanctionner financièrement les élus absents
Tous les élus devront désormais signer une feuille de présence matin et après-midi, sous peine de sanctions financières automatiques s’ils dépassent les 30% d’absence.
Mais Valérie Pécresse ne communique pas le taux moyen des absences relevées lors de la précédente mandature. On imagine que si elle prend cette mesure, c’est que ce taux doit être très élevé !
   8 – Financer le gouffre du Passe Navigo
Jean-Paul Huchon et son équipe ont laissé un trou de 300 millions d’euros en mettant en vente le Passe Navigo au tarif unique de 70 euros !
Pour essayer de combler cette colossale ardoise, Valérie Pécresse compte sur 3 pistes pour 2016 : lutter contre la fraude dans les transports RATP et SNCF  (elle en espère 100 millions d’euros), supprimer la réduction de 75% offerte aux 117 000 étrangers et à leur famille, en situation irrégulière  (décision plus politique qu’économique car elle ne rapporterait que 7 à 8 millions d’euros)  et, enfin, pour le solde de 200 millions d’euros, s’efforcer de les mettre à la charge de la Société du Grand Paris (SGP), ce qui n’est pas gagné !

À la fin de son interview, Valérie Pécresse révèle qu’un audit sur les finances de la Région sera lancé fin janvier et les résultats connus mi-mars : l’association « Contribuables Parisiens et Franciliens » étudiera, dans le détail, le rapport qui sera remis et vous informera des principales conclusions qui seront publiées.(Source : Journal du Dimanche du 17 janvier 2016)

Commetaires

Sondage

Soutenez-vous la candidature de Paris pour les Jeux-Olympiques de 2024 ?

View Results

Loading ... Loading ...
25/04/2017

La dette de Paris s’envole : une bombe à retardement

D’après le budget de la ville pour 2017, le montant de la dett [...]
14/06/2016

La Cour régionale des comptes conteste les finances d’Anne Hidalgo

Dans le langage ampoulé qu’elle affectionne, la Cour régional [...]
19/01/2015

Anne Hidalgo veut créer un mémorial aux victimes de Charlie Hebdo

Anne Hidalgo souhaite créer un mémorial dédié aux victimes de [...]

Sur les réseaux sociaux