Soutenons Valérie Pécresse contre l’ « aberration » de la métropole du Grand Paris

Le 13/01/2016 par

Cher ami contribuable francilien,

« Un projet qui doit voir le jour en janvier et qui me paraît être un contre-sens historique et une aberration administrative et économique : la métropole du Grand Paris. Comment peut-on aujourd’hui rajouter une cinquième strate au millefeuille territorial ? Ce n’est plus un millefeuille, c’est une pièce montée ! 245 postes d’élus et des milliers d’emplois de fonctionnaires ? Et surtout, comment peut-on mettre à l’écart cinq millions de Franciliens, qui seront rejetés à la périphérie de cette Métropole alors que le centre concentrera toutes les richesses ? Il est encore temps d’abandonner ce projet qui exclut, qui complexifie et qui taxe ».

Le 18 décembre 2015, dans son discours d’inauguration de Présidente de la région Ile-de-France, Valérie Pécresse a condamné dans ces termes clairs le projet de Métropole du Grand Paris, qui concerne les sept millions d’habitants de Paris et de la petite couronne, et laisse de côté les cinq millions d’habitants de la grande couronne. Notre association soutient totalement cette condamnation de la métropole du Grand Paris.
Non seulement celle-ci fait double emploi avec la région et n’apportera aucun service supplémentaire à la population mais elle nuira fortement à l’emploi, puisque son budget, qui s’élève déjà à 3,77 Milliards d’euros pour le premier exercice, sera entièrement financé par les entreprises de la métropole, au détriment de leur compétitivité.

L’accouchement par la majorité socialiste de sa métropole du Grand Paris n’a pas été facile : une loi de 2013, modifiée par une autre d’août 2015, complétée par un décret de septembre 2015 et finalement une ordonnance du 10 décembre et des décrets du 11 décembre 2015.
Les compétences de cette nouvelle collectivité vont changer en 2017 ; elle a démarré le 1er janvier 2016 et doit élire son président le 22 janvier. Celui-ci sera un des quatre candidats de droite car, depuis les élections municipales de 2014, la droite est majoritaire parmi les 245 élus, désignés par les collectivités locales, qui composent le conseil de la métropole.

Valérie Pécresse ne peut pratiquement pas s’opposer dans l’immédiat à l’application des lois régissant la métropole. Il lui faudra attendre une éventuelle alternance, après les élections législatives de 2017, pour essayer d’obtenir l’accord du Parlement sur une loi supprimant la métropole.

En attendant cette éventuelle alternance, elle peut cependant prendre deux initiatives importantes. La première est de demander à la majorité de droite du Sénat le vote d’une  loi supprimant la métropole. La moitié du travail législatif ayant alors été faite, plusieurs semaines et sans doute plusieurs mois seront ainsi gagnés, en cas d’alternance en 2017, pour supprimer la métropole.

Elle peut en outre faire mettre à l’ordre du jour du prochain conseil de la métropole plusieurs décisions qui limiteront l’ardeur nuisible de ses défenseurs :

  • suppression de toute rémunération et remboursement de frais pour le président, les vice-présidents et les membres du conseil. Ceux-ci sont déjà tous rémunérés par les collectivités locales qui les ont choisis.
  • suppression de tout avantage annexe pour ces élus : logement de fonction, voiture de fonction, voyages, repas, etc.
  • suppression des contingents d’HLM et postes de fonctionnaires dont ils pourraient faire bénéficier leur entourage.

Cette motion à faire voter par le Conseil de la métropole du Grand Paris est conforme aux engagements électoraux de Valérie Pécresse.

La présidente de la région sera d’autant plus encline à la proposer qu’elle sera soutenue par de nombreux signataires d’une pétition.

signe pétition cliquant ici

Commetaires

Sondage

Soutenez-vous la candidature de Paris pour les Jeux-Olympiques de 2024 ?

View Results

Loading ... Loading ...
25/04/2017

La dette de Paris s’envole : une bombe à retardement

D’après le budget de la ville pour 2017, le montant de la dett [...]
14/06/2016

La Cour régionale des comptes conteste les finances d’Anne Hidalgo

Dans le langage ampoulé qu’elle affectionne, la Cour régional [...]
19/01/2015

Anne Hidalgo veut créer un mémorial aux victimes de Charlie Hebdo

Anne Hidalgo souhaite créer un mémorial dédié aux victimes de [...]

Sur les réseaux sociaux