Vos sujets d’indignation résultats de l’enquête

Le 12/04/2017 par

Merci aux très nombreuses personnes qui ont répondu à notre questionnaire.
En voici les résultats :
Classement des sujets d’indignation proposés (en ordre décroissant d’intérêt)
1)    Le fonctionnement des RER
2)    L’entretien de la voirie
3)    Le ramassage des ordures
4)    La mendicité dans les rues
5)    La propreté dans les rues
6)    L’insécurité dans les rues et les moyens de transport
7)    L’augmentation des impôts

Nouveaux sujets proposés par les Parisiens et Franciliens
Dans leurs suggestions les répondants à l’enquête sont revenus sur nos sujets habituels : embouteillages, JO, doublon région/métropole, etc. Nous allons bien entendu poursuivre nos recherches sur tous les sujets déjà abordés.
Ils ont en outre signalé d’autres questions sensibles :
–    La suppression des papillons sur les pare-brises en cas de contravention de stationnement
–    La fraude dans les transports
–    Les travaux qui durent trop longtemps
–    L’attribution clientéliste des logements sociaux
–    La prolifération des rats
–    La fréquence insuffisante des bus
–    L’insuffisance du nombre de policiers dans les rues
–    L’entretien des espaces verts
–    L’interdiction des véhicules anciens
–    La drogue dans les transports en commun
–    L’inutilité de Paris-plage
–    L’augmentation du taux des contraventions
Pour répondre à vos suggestions nous renforcerons nos recherches sur tous ces sujets qui vous préoccupent.

Commetaires

Sondage

Soutenez-vous la candidature de Paris pour les Jeux-Olympiques de 2024 ?

View Results

Loading ... Loading ...
25/04/2017

La dette de Paris s’envole : une bombe à retardement

D’après le budget de la ville pour 2017, le montant de la dett [...]
14/06/2016

La Cour régionale des comptes conteste les finances d’Anne Hidalgo

Dans le langage ampoulé qu’elle affectionne, la Cour régional [...]
19/01/2015

Anne Hidalgo veut créer un mémorial aux victimes de Charlie Hebdo

Anne Hidalgo souhaite créer un mémorial dédié aux victimes de [...]

Sur les réseaux sociaux